1. Les deux facteurs de la marchandise : valeur d’usage et valeur (substance de la valeur, grandeur de la valeur)

Marx insiste sur l’importance du concept de valeur et à la valeur d’usage, il oppose la valeur, pas la valeur d’échange. La version Roy ici prête à confusion si on l’interprète comme autorisant à dire indifféremment valeur ou valeur d’échange. Voir dans mes notes de lecture. En fait, ce titre reflète l’état de la pensée de Marx sur ce point dans le texte de 1867 et pas encore son évolution dans la version 2.

Passons d’abord sur une différence relativement mineure : le segment [D4] qui manque en français (v. 2A). (Cela veut dire qu’en ce point Roy traduit encore la v. 1 de 1867, p. 3 : « [D3] Dass derselbe Werth [D5] in zwei verschiednen Dingen, in 1 Qrtr. Weizen und ebenfalls in a Ctr. Eisen existirt. » Ce n’est que plus tard que le segment [D4] est ajouté en allemand dans la v. 2.) Différence majeure : la version 3 introduit un relativement long développement nouveau, [C], en remplacement de [A3] et de [B], tandis que le contenu de [A1-2-4] est maintenu pour l’essentiel, mais dans un ordre différent [A1-4-2].

Kuczynski voit dans un exemplaire de Marx la rature de [A3] et d’un ou deux autres mots. Cela donne une phrase [A1-2-4] cohérente, plus courte, plus simple. (On y voit aussi une lettre T majuscule insérée avant ce que j’ai marqué [B]. Il me semble que ce T pourrait être un renvoi à un texte séparé, qui aurait contenu [C].) Kuczynski prend aussi en considération l’hypothèse que ce passage [C] aurait été écrit par Marx sur un papier glissé dans le livre pour être introduit dans la version 3 ; que donc ce passage est bien de lui. Mais il ne mentionne cette hypothèse que pour contrer son invocation éventuelle ; il l’écarte immédiatement en jugeant que ce n’est pas dans le style d’autres changements dans cette partie du chapitre et qu’il faut donc prendre ça comme une tentative d’éclaircissement d’Engels. (« Pour la simplicité et la clarté », dit Kuczynski dans son appareil critique.)

C’est absurde ! Engels s’est attelé au travail de la troisième édition après la mort de Marx (le 14 mars 1883) et le livre sort en novembre. Compte tenu du temps de composition, de correction des épreuves, d’impression…, Engels n’a travaillé que quelques petits mois en partant de la version 2, des documents préparatoires de Marx qu’il a trouvés pour la nouvelle édition et d’autres indications qu’il a pu réunir. On peut lui reprocher d’en avoir fait trop peu : de n’avoir pas repris assez de la version 2A (française) ; on ne peut pas sérieusement lui reprocher d’en avoir fait trop : d’avoir augmenté le Capital de ses commentaires personnels. En outre, Engels dit explicitement qu’il n’a rien modifié de lui-même : « Il n’y a donc pas un seul mot dans cette troisième édition qui n’ait été changé sans que j’aie eu la certitude que l’auteur lui-même l’aurait aussi changé. » (Engels, avertissement à la troisième édition.) Dans la version 4, il fait quelques remarques, mais toujours clairement indiquées comme de lui. Il est impensable qu’il ait rédigé de sa propre initiative un passage tel que [C]. Si vraiment il l’avait fait, il l’aurait évidemment signé.

Pour écarter ce passage, Kuczynski invoque le style. Il aurait mieux fait de s’intéresser au fond. Le pluriel des valeurs d’échange (« Mannigfache Tauschwerthe », « non pas une seule, mais de multiples valeurs d’échange ») et la notion de « forme phénoménale » (« Erscheinungsform ») sont des thèmes importants de ce chapitre1. Marx y insiste lourdement dans ses notes sur Wagner en 1881 en se référant à la version 2, l’édition Hambourg, 1872. Il est infiniment probable qu’il éprouve alors d’y insister plus dans une nouvelle édition du Livre I et qu’il rédige ce passage [C]. Cela donne une phrase [A1-2-4] cohérente, plus courte, plus simple. Bien sûr, Engels aurait pu vouloir y insister aussi, mais ces thèmes étant bien développés plus loin dans le chapitre, il est tout à fait improbable qu’Engels ait pris un temps qu’il n’avait pas pour écrire ça lui-même. Ce n’est pas une simple explication « pour la simplicité et la clarté », c’est une intervention fondamentale qui ne peut être que de Marx.

On pourrait prouver matériellement que c’est de Marx si on retrouvait la note de sa main. Prouver matériellement que c’est d’Engels et pas de Marx est sans doute définitivement impossible. Vu l’argument de fond, le bénéfice du doute va à Marx.

Il est remarquable que pour Marx, en 1867 (ce pourquoi je reprends la note de bas de page 9), valeur, tout court, c’est simplement la valeur d’échange, pour faire court. C’est la version 2 de 1872 qui introduit la nuance entre le concept de valeur et ses formes phénoménales que sont les valeurs d’échange.

La précision « des valeurs marchandes » que l’on trouve en fin de ce passage dans la traduction de 1983 n’est pas dans les textes de 1872, ni en allemand, ni en français : c’est un ajout de Marx dans son exemplaire de travail de l’édition de 1872 allemande.

Ici, de nouveau, l’insistance sur la distinction entre valeur et valeur d’échange comme forme phénoménale, qui apparaît dans la version 2 allemande, n’est pas passée dans la version 2A française. Je me demande d’où vient alors la phrase sur « Le quelque chose de commun », que je ne retrouve pas en 1867. Ce serait donc le début de son retravail des années 1870, dont le reste serait venu trop tard pour Roy.

Alors que Marx insiste lourdement sur le pluriel des valeurs d’échange, les traducteurs de l’équipe de Lefebvre n’ont pas compris. En introduisant le singulier de la marchandise et de sa valeur, ils régressnt par rapport à l’allemand, qu’ils sont supposé traduire, et par rapport à Roy, qu’ils doivent avoir sous les yeux en traduisant. Et il ne l’ont toujours pas vu ni corrigé dans l’édition de 2016 (p. 42).

Notes
1.
Je cite ce passage dans mes notes de lecture pour en souligner l’importance.