Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Bibliographie : table des matières, index des notions — Retour à la page personnelle
Auteurs : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,
Auteur-œuvres : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,

Ordre de tri des noms propres

On connait en français le problème de la particule. Dans Simone de Beauvoir, Simone est le prénom, mais pour placer le nom de famille dans l’ordre, on ne tient pas compte de la particule. Elle est généralement classée à la lettre B comme Beauvoir. Une difficulté naît alors de petits mots (articles, etc.) qui ne sont pas des particules. (Julien de La Mettrie, on ne le classe bien sûr pas à D, cependant pas non plus à M, mais bien à L.)

Les habitudes diffèrent selon les langues et les pays. En Belgique, on trouve souvent Van dans un nom propre, grammaticalement équivalent au de de de Beauvoir, mais sans être une particule. Le problème se complique aux Pays-Bas où on écrira le plus souvent van, où, malgré la minuscule, ce n’est, généralement, toujours pas une particule de noblesse.

En anglais, il y a souvent trois noms, first name, middle name, surname. Souvent alors le middle name est un deuxième prénom, plus souvent encore l’initiale d’un deuxième prénom, pour aider à distinguer des homonymes. Mais il n’est pas infréquent quand même que les trois noms sont plutôt first name, surname, surname, un prénom suivi de deux noms de famille (sans trait d’union)1. Le problème est alors de trier selon un des deux noms et lequel.

Le problème se pose surtout dans le cas des femmes mariées. En Belgique, les femmes ont depuis relativement longtemps choisi d’utiliser leur propre nom dans la vie professionnelle, mais c’est encore bien loin d’être le cas en France et dans les pays de langue anglaise.

Il y a aussi le cas particulier d’auteurs (surtout d’autrices, comme Barbara Sinclair) qui font, au cours de leur vie, différents choix de nom ou de double nom.

Mais ce peut être le cas aussi pour des hommes, comme Vere Gordon Childe, né Childe du nom de son père, mais qui veut honorer le nom Gordon de la famille de sa mère.

Je trouve dans le Chicago Manual of Style un intéressant article Alphabetizing qui recommande de n’utiliser toujours que le dernier surname parce qu’il n’est pas possible de déterminer toujours le statut, l’origine d’un surname en position de middle name et que cela conduirait au chaos. (On note là le cas particulier des doubles noms espagnols et il doit y avoir quelques autres exceptions.)

Je classe donc à Rodrigues le nom de Zaira Rodrigues Vieira (qui me semble nom double selon la tradition espagnole ou portugaise et en accord avec VIAF), mais, suivant le Chicago Manual of Style (et comme tout le monde, d’ailleurs), je classe à Childe le nom de Vere Gordon Childe, à Leacock celui d’Eleanor Burke Leacock et à Wood celui d’Ellen Meiksins Wood. Je ne sais ce qu’il en est en italien, mais je vois que VIAF classe Elena Giannini Belotti comme Giannini Belotti.

Je serais tenté de dire que dans les exemples de langue anglaise, il s’agit vraiment de deux noms, quelle qu’en soit l’origine, quelles qu’en soient les raisons, tandis qu’en espagnol, il s’agit d’un seul nom composé (bien que sans trait d’union), le composé de la première partie du nom du père et de la première partie du nom de la mère.

Notes
1.
La Text Encoding Initiative (dont j’utilise le code pour encoder ceci) propose des attributs pour qualifier les différents surname. Selon ces lignes directrices, je peux, en TEI, encoder Ellen Meiksins Wood comme suit :
              <persName>
                <forename sort="2">Ellen</forename>
                <surname type="birth" sort="3">Meiksins</surname>
                <surname type="married" sort="1">Wood</surname>
              </persName>
            
La TEI ne se prononce pas sur mon problème de classement, mais me permet de marquer dans quel ordre je veux que les mots interviennent pour situer la personne (Wood, Ellen Meiksins) dans l’ordre alphabétique. (S’il y avait un processus de tri qui tienne compte de ces valeurs.) Pour une personne dont je soulève le cas plus loin, ce serait :
              <persName>
                <forename sort="3">Elena</forename>
                <surname type="birth" sort="1">Giannini</surname>
                <surname type="married" sort="2">Belotti</surname>
              </persName>
            
pour Giannini Belotti, Elena. Mais c’est toujours à moi de rechercher et de trancher. (Et mon code, il n’y a que moi qui le vois.)