Le temps qu’il fait à Bruxelles   Le temps de Bruxelles :

Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Bibliographie : table des matières, index des notions — Retour à la page personnelle
Auteurs : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,
Auteur-œuvres : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,

Sebastian Haffner, Allemagne 1918, 2018

Sebastian Haffner, Allemagne 1918 : Une révolution trahie, Agone, Marseille, 2018, 279 pages, ISBN : 978-2-7489-0352-2.
Traduit par Rachel Bouyssou de Die deutsche Revolution 1918-19, 1979.
Réédition révisée de Haffner 2001.

Il y a toujours des gens pour prétendre que les Allemands sont incapables de faire la révolution (selon un mot célèbre de Lénine, jamais des révolutionnaires allemands n’occuperaient une gare s’il n’y avait pas un guichet ouvert où acheter des tickets de quai). C’est par ces journées de novembre qu’il faut leur répondre…

P. 74.

Il ne semble pas que Lénine ait écrit ça. Ce serait une boutade qu’on rapporte de lui, mais c’est très douteux parce que quasiment personne ne le cite (du moins en français)1.

Acheté à une soirée Brecht à Bruxelles, au 171 boulevard Maurice Lemonnier, le samedi 2 février 2019.
Notes
1.
Il y a des variantes et d’autres attributions :
  • … Lénine… on lui attribue l’anecdote [sic] suivante : « La révolution n’aura pas lieu en Allemagne, parce que si on demande à ses habitants de prendre les gares d’assaut, ils commenceront par aller acheter des tickets de quai. »

    Le semeur d’étincelles, Joseph Bialot, FeniXX, 1996. Aussi À la vie !, Joseph Bialot, Univers Poche, 2 mars 2017.
  • Bertolt Brecht avait raison… Les Allemands ne pourront jamais faire de révolution, parce qu’ils ne peuvent pas prendre une gare s’ils n’ont pas leur ticket de quai. (Raúl Argemí.)

  • … le vieux dicton : il n’y aura jamais de révolution en Allemagne, parce qu’avant de prendre les gares d’assaut, les Allemands feront la queue pour acheter des tickets de quai.

    Robert Darnton, Dernière danse sur le mur : Berlin : 1989-1990, Odile Jacob, 1992, p. 100.