Bibliographie générale

WIKINDX Resources

Hoquet, T. (2009). Darwin contre darwin: Comment lire l’origine des espèces. Paris: Éditions du Seuil. 
Added by: Dominique Meeùs (2009-07-04 14:41:32)   
Resource type: Book
ID no. (ISBN etc.): ISBN:978-2-02-098299-3
BibTeX citation key: Hoquet2009
View all bibliographic details
Categories: Biologie, Histoire
Keywords: Darwin, darwinisme, évolution, sélection naturelle, spéciation
Creators: Hoquet
Publisher: Éditions du Seuil (Paris)
Views: 2/1590
Views index: 37%
Popularity index: 9.25%
Quotes
pp.404-405   Mais pour les critiques les plus virulents du darwinisme Darwin a apporté une mauvaise réponse à une mauvaise question. […] Le reproche spécialement adressé à l’ouvrage de Darwin est la disproportion entre l’ambition avouée par son titre, l’outil proposé pour la résoudre et le projet général qu’il aurait fallu adopter. Cope regrette ainsi qu’à propos de l’évolution deux types de problèmes soient constamment mêlés: les preuves du fait de l’évolution, point que Darwin a largement établi par sa lutte vigoureuse contre la vieille orthodoxie des créations indépendantes; les preuves quant à la nature du progrès évolutif, point qui a été, selon Cope, largement négligé et sur lequel on n’a accumulé que récemment quelques éléments de réponse — Darwin et ses successeurs ont mis en évidence la loi de sélection naturelle; Spencer a tenté de formuler des «forces»; Cope propose la «loi d’accélération de de retard» (law of acceleration and retardation)… La sélection naturelle se trouve interprétée comme la première pièce d’un programme qui la dépasse et qu’il faut compléter.
Le titre de l’ouvrage de Darwin est le nœud que les critiques font jouer comme révélateur de ses supposés défauts: d’une part, il pose une question trop restreinte, puisque appliquée à un point taxinomique local (les espèces, produites à l’intérieur d’un même genre); d’autre part, il mobilise pour l’explication un concept insuffisant (la sélection naturelle[i]). L’[i]O[rigin of] S[pecies] se serait donc donné un but plus étroit que l’évolution et il l’aurait — c’est un comble! — traité avec la sélection naturelle, un outil encore trop restreint pour ses prétentions affichées. La «loi de sélection naturelle», cette même loi que Spencer a qualifiée de survival of the fittest, est jugée «purement restrictive, directive, conservatrice ou destructive de quelque chose qui a été créé auparavant». Du fait de cette interprétation purement négative (et non créative) de la sélection naturelle, les contemporains de Darwin se mettent en quête de lois véritablement originatives, précisément celles qui ont fourni ces matériaux: en d’autres termes, non plus les causes de l’origine des espèces, mais, en général, celles des lois de l’origine du fittest.   Added by: Dominique Meeùs
Keywords:   évolution Darwin sélection naturelle
wikindx 6.2.0 ©2003-2020 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: American Psychological Association (APA) | Database queries: 53 | DB execution: 0.03162 secs | Script execution: 0.10129 secs