Bibliographie générale

WIKINDX Resources

Haldane, J. B. S. (1946). La philosphie marxiste et les sciences É. Bottigelli, Trans. Paris: Éditions sociales. 
Added by: admin (2008-07-20 08:35:18)   Last edited by: Dominique Meeùs (2013-01-13 09:12:01)
Resource type: Book
BibTeX citation key: Haldane1946a
View all bibliographic details
Categories: Marxisme, Philosophie, Sciences
Keywords: dialectique, matérialisme
Creators: Bottigelli, Haldane
Publisher: Éditions sociales (Paris)
Views: 3/1988
Views index: 44%
Popularity index: 11%
Attachments   URLs   http://www.marxist ... 30s/philosophy.htm
Notes
Conférences faites à l'université de Birmingham en 1938.
     John (dit « Jack ») Burdon Sanderson Haldane est le fils du physiologiste John Scott Haldane.
Added by: admin  Last edited by: Dominique Meeùs
Quotes
p.19, Chapter 1. Quelques principes marxistes   L’Union soviétique n’est certainement pas l’État idéal, pour cette bonne raison que les marxistes ne s’intéressent pas aux États idéaux, mais aux États actuels ou possibles.   Added by: admin
Keywords:   État marxisme Union soviétique utopie
pp.37-38, Chapter 1. Quelques principes marxistes   À n’importe quelle étape du développement de la science, nous pouvons expliquer des contradictions qui embarrassaient nos ancêtres. Aujourd’hui, par exemple, au lieu de dire comme Platon qu’une table est à la fois dure et molle, nous pouvons vérifier par certaines mesures le degré de dureté du bois, sa résistance à la rupture, etc.
     Il y a un certain nombre de choses qui étaient paradoxales pour Platon et qui ne le sont plus pour nous. D’autre part, des contradictions nouvelles ont apparu de notre temps qui semblent nous embarrasser autant que les contradictions que nous trouvons futiles et qui embarrassaient Platon. Par exemple, les électrons semblent avoir en même temps des propriétés qui nous obligent à les considérer comme des particules, et d’autres propriétés qui ne s’expliquent que s’ils sont des systèmes ondulatoires. Dans deux mille ans d’ici, ces difficultés paraîtront certes très élémentaires, mais je pense que nos descendants rencontreront sans doute des contradictions inhérentes à la matière qu’ils trouveront très difficile de résoudre.   Added by: admin
Keywords:   électron connaissance contradiction interprétation de Copenhague Platon science
Comments:
Pour lui, les contradictions, bien qu’il les dise à la fin parfois « inhérentes », seraient toujours réductibles. Elles ne seraient que la marque de l’insuffisance momentanée de nos connaissances. Devant une situation qui nous apparaît comme contradictoire, il vaut mieux admettre et prendre en compte la contradiction que d’adopter un point de vue unilatéral, mais il faut s’attendre à ce que la contradiction cesse d’en être une avec le progrès de la science. Ainsi la contradiction prend elle aussi, dialectiquement, un caractère historique.
     Je trouve remarquable sa sérénité devant ce qu’on a appelé le problème de l’ « interprétation de Copenhague » de la mécanique quantique. Pour beaucoup d’acteurs et de commentateurs de l’époque, cela appelait une révision déchirante de toutes nos conceptions philosophiques. Encore aujourd’hui, beaucoup de commentateurs glosent sur cette fameuse contradiction, sans réaliser qu’elle est devenue un faux problème dans une théorie des champs qui admet des créations et annihilations de particules. Haldane qui n’est pas physicien, parlant en 1938, est convaincu qu’on trouvera une explication non contradictoire à cette contradiction apparente.   Added by: admin  (2009-02-27 07:33:36)
pp.45-46, Chapter 1. Quelques principes marxistes   Si certains veulent étudier ce sujet (*) en détail, je leur recommanderai de lire le Feuerbach et l’Anti-Dühring, en se rappelant qu’ils furent écrits du point de vue de la science d’il y a soixante ans et que, par conséquent, certaines des affirmations qui s’y rencontrent devraient évidemment être modifiées pour satisfaire aux développements récents de la science.   Added by: admin
Keywords:   Engels historicité science
Comments:
(*) Il vient de commenter la phrase d’Engels sur « La grande idée fondamentale selon laquelle le monde ne doit pas être considéré comme un complexe de choses achevées, mais comme un complexe de processus… ».
     Il dit très simplement comment il ne faut pas prendre à la lettre ce qu’Engels dit en matière scientifique et qui est dépassé aujourd’hui, mais il ne rejette pas Engels pour autant, il le replace dans une perspective historique.   Added by: admin  (2009-02-27 07:55:18)
p.55, Chapter 2. Mathématiques et cosmologie   Dans l’application du marxisme à la science, nous devons procéder avec la plus grande circonspection. Dans le cas le plus favorable, le marxisme ne pourra dire à un savant que ce qu’il doit chercher. Il lui dira rarement, s’il le fait jamais, ce qu’il est sur le point de trouver et si on se mèle de le transformer en dogme, il est plus qu’inutile.   Added by: admin
Keywords:   dogme marxisme science
p.68, Chapter 2. Mathématiques et cosmologie   De même, le calcul différentiel impliquait des notions contradictoires, par exemple, les nombres infinitésimaux. Au 19e siècle, deux cents ans après l’invention du calcul différentiel, des preuves tout à fait rigoureuses des théorèmes découverts par Newton et Leibniz furent enfin données.   Added by: admin
Keywords:   calcul différentiel contradiction Engels infinitésimal
Comments:
Je crois qu’il faut voir cette citation à la lumière de celle de (Haldane, 1946, pp.37–38) et comme un prolongement aux réflexions d’Engels à ce sujet : avec les connaissances dont il disposait, il était légitime pour Engels d’y voir une contradiction. Mais entre-temps (déjà à l’époque d’Engels en fait, mais il ne l’a pas su) une rigueur nouvelle avait éliminé les aspects contradictoires des « infinitésimaux ».

Haldane, J. B. S. (1946). La philosphie marxiste et les sciences É. Bottigelli, Trans. Paris: Éditions sociales.   Added by: admin  (2013-01-13 09:12:01)
p.148, Chapter 4. Biologie   D’autre part, les biologistes voient à bon droit dans la sélection naturelle un processus purement négatif. Elle ne peut créer directement du nouveau, bien qu’elle crée certainement les conditions de son apparition. C’est pourquoi on a beaucoup réagi contre Darwin et il y a une tendance à expliquer l’évolution par le lamarckisme, par la seule influence du milieu, l’interférence créatrice, etc. Je pense qu’il y a aujourd’hui en Union soviétique une tendance à adopter le point de vue assez mécaniste de Lamarck, selon lequel les transformations produites par l’organisme en réponse à une transformation du milieu sont directement héréditaires ; cela n’est nullement un point de vue illogique ou impossible a priori, mais il semble faux à la lumière des recherches biologiques actuelles.   Added by: Dominique Meeùs
Keywords:   évolution Darwin hérédité des caractères acquis Lamarck lamarckisme Lyssenko sélection naturelle Union soviétique
Comments:
Pour « une tendance » en Union soviétique, il pense sûrement à Lyssenko.   Added by: Dominique Meeùs  (2011-01-04 22:19:07)
pp.148-149   Il est bon d’indiquer qu’Engels se trouvait y croire à peu près dans dans la même mesure que Darwin lui-même. Dans sa Dialectique de la nature qu’il n’a d’ailleurs pas publiée, il adoptait largement le point de vue lamarckien ; et cela l’amenait à des conséquences sociales plutôt curieuses. Par exemple, il pensait que les primitifs auraient sans doute été incapables de faire des mathématiques ou de se livrer à d’autres formes d’activité intellectuelle, car leurs ancêtres ne les avaient pas pratiquées. Vous vous rappellerez qu’Engels n’a pas publié le livre en question. Il y avait de nombreux points, et sans aucun doute celui-ci en était un, qui ne le satisfaisaient pas et nous pouvons ajouter tout de suite que dans l’état des connaissances biologiques de son temps, il n’y avait pas moyen d’atteindre ce que je crois être le point de vue exact.   Added by: Dominique Meeùs
Keywords:   Darwin Dialectique de la nature Engels hérédité des caractères acquis lamarckisme mathématique
Comments:
Il fait l’hypothèse qu’Engels aurait pu prendre conscience que certains de ses essais dans la Dialectique de la nature étaient des impasses ou des erreurs. Je trouve aussi que les dogmatiques qui incorporent à leur dogme la lettre de ce livre témoignent de peu de respect pour Engels.   Added by: Dominique Meeùs  (2011-01-04 22:19:36)
p.149   Dans les violentes discussions qui ont lieu sur cette question en Union soviétique, quelques généticiens ont été traités d’antidarwiniens parce qu’ils avaient dépassé Darwin en rejetant les effets d’usage et de non-usage.   Added by: Dominique Meeùs
Keywords:   évolution Darwin hérédité des caractères acquis Lamarck lamarckisme Lyssenko Union soviétique
Comments:
Il admet la violence en Union soviétique des attaques contre la génétique et les généticiens. Qu’il le mentionne (en 1938 en anglais) suppose non seulement qu’il en ait connaissance, mais aussi qu’il considère que le lecteur pourrait en avoir déjà entendu parler. Le soutien qui suit à la science soviétique est une désapprobation discrète de Lyssenko et cela ne doit pas avoir échappé à la lecture de Prenant qui signe la préface de l’édition française de 1946, donc avant que le scandale ne devienne public en 1948.   Added by: Dominique Meeùs  (2012-09-10 12:47:04)
wikindx 6.2.0 ©2003-2020 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: American Psychological Association (APA) | Database queries: 87 | DB execution: 0.06032 secs | Script execution: 0.11540 secs