Bibliographie générale

WIKINDX Resources

Politzer, G., Besse, G., & Caveing, M. (1954). Principes fondamentaux de philosophie. Paris: Éditions sociales. 
Added by: admin (2008-03-10 06:48:06)   Last edited by: admin (2009-03-18 22:33:21)
Resource type: Book
BibTeX citation key: Politzer1954a
View all bibliographic details
Categories: Marxisme, Philosophie
Keywords: dialectique, matérialisme, matérialisme dialectique, matérialisme historique
Creators: Besse, Caveing, Politzer
Publisher: Éditions sociales (Paris)
Views: 2/2036
Views index: 42%
Popularity index: 10.5%
Notes
Georges Politzer est décédé en 1942 et n’a rien écrit pour ce livre. Les auteurs réels (Besse et Caveing) et éditeurs du présent livre ont ajouté le nom de Georges Politzer parce que le livre a pour point de départ la publication en 1946, également apocryphe, du cours de Politzer (1970) dans les années trente.

Politzer, G. (1970). Principes élémentaires de philosophie. Paris: Éditions sociales.
Added by: admin  Last edited by: admin
Quotes
p.10, Chapter Introduction   Quant au matérialisme dialectique, il a un double objet :
     – en tant que dialectique, il étudie les lois les plus générales de l’univers, lois communes à tous les aspects du réel, depuis la nature physique jusqu’à la pensée, en passant par la nature vivante et la société. […] C’est le progrès des sciences qui leur [Marx et Engels] a permis de découvrir et de formuler les lois les plus générales, communes à toutes les sciences et que la philosophie expose.
     – en tant que matérialisme, la philosophie marxiste est une conception scientifique du monde, la seule scientifique, c’est-à-dire la seule conforme à ce que nous enseignent les sciences. Or qu’enseignent les sciences ? Que l’univers est une réalité matérielle, que l’homme n’est pas étranger à cette réalité et qu’il peut la connaître, et par là la transformer (comme le montrent les résultats pratiques obtenus par les diverses sciences). […] Le matérialisme marxiste ne s’identifie pas aux sciences, car son objet n’est pas tel aspect limité du réel (c’est là l’objet des sciences), mais la conception du monde dans son ensemble, conception que toutes les sciences admettent implicitement, même si les savants ne sont pas marxistes.   Added by: admin
Keywords:   dialectique Engels loi Marx matérialisme matérialisme dialectique science
Comments:
Les considérations sur le matérialisme sont frustes mais acceptables. Celles sur la dialectique, il est difficile de les qualifier : elles sont absurdes. On ne peut pas vraiment les dire fausses parce qu’il faudrait d’abord pour cela qu’elles aient un sens.
Il n’y a qu’un ordre de réalité, mais différents niveaux de complexité qui ont des sciences et des lois spécifiques. Il ne peut y avoir de "lois communes à tous les aspects du réel" qui soient autres que des banalités. Il ne peut y avoir de "lois communes à toutes les sciences" sinon on n’écrirait pas sciences au pluriel. Et si de telles lois pouvaient exister pour les sciences, ce serait aux sciences de les exposer et non à la philosophie. Cette prétention de la philosophie à dicter aux sciences des lois, "générales" ou non, s’oppose à la différence entre sciences et philosophie (mal ?) défendue plus loin.
     Cela montre en fait que la conception que les auteurs ont de la relation et de la différence entre science et philosophie n’est pas correcte. Ils en font essentiellement une différence extensionnelle ("tel aspect" opposé à "dans son ensemble"), alors qu’il faut les situer sur des plans différents.   Added by: admin  (2009-03-18 20:06:50)
p.11, Chapter introduction   Le matérialisme dialectique ne s’identifie pas aux sciences, avons-nous dit. Mais nous venons de voir aussi que les sciences sont nécessairement dialectiques (puisqu’elles ne peuvent se constituer si elles méconnaissent les lois les plus générales de l’univers) et matérialistes (puisqu’elles ont pour objet l’univers matériel). Donc le matérialisme dialectique est inséparable des sciences. Il ne peut progresser qu’en s’appuyant sur elles ; il en fait la synthèse. Mais en retour, il aide puissamment les sciences, comme nous le verrons.   Added by: admin
Keywords:   dialectique matérialisme matérialisme dialectique science
Comments:
Il faut savoir ce qu’on veut. Si le matérialisme dialectique progresse en s’appuyant sur les sciences (bravo : c’est la seule conception matérialiste de la dialectique), il faut se souvenir, d’un point de vue dialectique, que les sciences aussi ont une histoire, et s’appuyer sur les sciences d’aujourd’hui. Mais il est alors absurde d’imposer normativement à la science « les lois les plus générales de l’univers » basées sur les illusions ou les prétentions d’un philosophe du 19e (Hegel) dont la culture scientifique était limitée, même au regard de la science de son temps.
     Quant à savoir où et quand ce genre de dialectique aussi absurde que normative a jamais aidé « puissamment » les sciences, eh bien « nous le verrons », il faut que je lise tout, mais j’en doute.   Added by: admin  (2009-03-18 21:43:26)
p.20, Chapter première leçon   La dialectique, voilà précisément cette méthode, et elle est la seule qui soit rigoureusement appropriée à une conception matérialiste du monde.   Added by: admin
Keywords:   dialectique méthode
Comments:
Dix pages plus haut, la dialectique avait quelque chose à dire sur l’être lui-même du monde, pas seulement sur la pensée mais sur toute la réalité. Elle énonçait « les lois les plus générales de l’univers ». Ici, la dialectique devient une méthode et ses « lois » sont rebaptisées « traits ». Une méthode ne dit pas comment le monde est, elle indique par quels moyens, avec quelle attitude de pensée on a une bonne chance de le découvrir. C’est tout différent.
     Engels qui se moquait de la tendance des philosophes à vouloir des systèmes a cédé à la tentation en rêvant d’un système universel de la dialectique inspiré de Hegel. Un courant dans le marxisme a tendance à traiter les textes de Marx et Engels comme l’ « écriture sainte ». Pour eux la dialectique a valeur d’ontologie. D’autres ont eu la prudence de qualifier la dialectique de méthode. Besse et Caveing n'ont peut-être pas compris qu’il y avait lutte entre deux lignes et tombent dans le syncrétisme.   Added by: admin  (2009-03-18 22:18:03)
p.97, Chapter 6e leçon   [De l’eau] c’est la lutte des contraires qui explique sa transformation qualitative d’état liquide en état gazeux, d’état liquide en état solide.   Added by: admin
Keywords:   changement de phase changement qualitatif contradiction contradiction interne dialectique eau
Comments:
Les physiciens peuvent aller se rhabiller. Les alchimistes Besse et Caveing ont trouvé la vraie explication dans les grimoires de Hegel. Je me demande si les changements de phase de l’eau sont facilités en disant « abracadabra ».   Added by: admin  (2009-03-18 22:33:21)
p.97, Chapter 6e leçon   Le changement de lieu s’explique par la contradiction. Considérons un véhicule qui roule (ou un homme en marche). Il ne peut passer de A en B, puis de B en C, etc., qu’à la condition de « lutter » sans cesse contre la position qu’il occupe. Que cette lutte cesse, et la marche cesse.   Added by: admin
Keywords:   changement contradiction dialectique mouvement Zénon d’Élée
Comments:
Zénon d’Élée avait avec le mouvement un gros problème hérité de Parménide. Il semble qu’après lui, les philosophes et les savants se soient réconciliés avec le mouvement et depuis Galilée, c’est même considéré comme l’état normal de la matière. Besse et Caveing ne sont jamais en retard que de deux millénaires et demi.
Parménide et Zénon étaient cohérents dans leur refus du mouvement. Besse et Caveing se contredisent eux-mêmes en défendant à la fois que le mouvement est le mode d’existence de la matière et qu’il est une contradiction.   Added by: admin  (2009-03-18 20:55:21)
wikindx 6.2.0 ©2003-2020 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: American Psychological Association (APA) | Database queries: 79 | DB execution: 0.06970 secs | Script execution: 0.15674 secs