Bibliographie générale

List Resources

Displaying 1 - 1 of 1 (Bibliography: WIKINDX Master Bibliography)
Order by:

Ascending
Descending
Use all checked: 
Use all displayed: 
Use all in list: 
Meulders, M. (2001). Helmholtz: Des lumières aux neurosciences. Paris: Éditions Odile Jacob.  
Last edited by: Dominique Meeùs 2013-01-13 09:03:35 Pop. 0%
      C’est dans ce milieu profondément imprégné de romantisme, et probablement sous son impulsion, que Schelling (1775-1854) entreprit la tâche d’unifier et de rendre cohérentes les connaissances de la nature, ce qui le fit apparaître à la postérité comme le fondateur officiel de la Naturphilosophie. Élève de Johann Gottlieb Fichte, nommé à l’université grâce à son intervention et à celle de Goethe, il se détacha cependant très tôt de la ligne philosophique kantienne de son maître et se brouilla avec lui.
     Son grand projet était de réconcilier le fini et l’infini, vieux problème déjà posé naguère par Bruno.
     Dans un premier temps, il affirma comme Fichte que le moi était le seul absolu authentique et attendit de lui qu’il « joue, dans la nouvelle philosophie, le rôle que jouait Dieu dans les philosophies dogmatistes de Descartes et surtout de Spinoza, celui du principe d’un savoir lui-même absolu ».
     Il s’ensuivit, dans un deuxième temps, que le sujet confronté à la nature pouvait alors décrire cette dernière sur son propre modèle et produire à partir de lui-même les principes explicatifs nécessaires, ce que résume un de ses commentateurs : « La nature de l’esprit humain est la clef explicative dernière de la nature tout court. »
wikindx 6.2.0 ©2003-2020 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: American Psychological Association (APA) | Database queries: 24 | DB execution: 0.01214 secs | Script execution: 0.09100 secs