Bibliographie générale

List Resources

Displaying 1 - 1 of 1 (Bibliography: WIKINDX Master Bibliography)
Order by:

Ascending
Descending
Use all checked: 
Use all displayed: 
Use all in list: 
Coppens, Y. (2008). L’histoire de l’homme: 22 ans d’amphi au collège de france. Paris: Éditions Odile Jacob.  
Added by: Dominique Meeùs 2012-12-22 18:13:24 Pop. 0%
      Après avoir établi ces deux listes des artisans potentiels et des outils, s’impose l’exercice de leur mise en rapport : qui a fait quoi ?
     Il n’est pas impossible du tout que certains Australopithèques aient été les tailleurs des tout premiers outillages, le Shungurien par exemple. Mais comme le Shungurien apparaît à certains comme un faciès local de l’Oldowayen, qu’un maxillaire d’Homo sp. vient d’être recueilli à Hadar dans un niveau d’au moins 2,3 millions d’années que 11 sites d’Olduvai montrent une association directe Oldowayen-Homo habilis (ou, en tout cas, ce qui est appelé comme cela par Phillip Tobias) et qu’un Oldowayen de 1,7 million d’années livre à Melka Kunturé un humerus d’Homo erectus, force est de reconnaître d’entrée une certaine indépendance à l’outil. Statistiquement, il n’en demeure pas moins vrai que ce sont les Hommes premiers, Homo habilis et Homo rudolfensis (si ce dernier existe), qui ont été les principaux tailleurs de choppers, mais ces hommes paraissent donc bel et bien avoir été précédés puis peut-être accompagnés dans cette maîtrise, par quelque(s) Australopithèque(s), comme il semble d’ailleurs qu’ils aient été suivis par des Hommes seconds, Homo ergaster et Homo erectus, sans que ladite maîtrise ait encore progressé.
     De manière comparable, il est incontestable que l’Homo erectus semble bien avoir été le principal artisan des Acheuléens, le principal tailleur de bifaces, mais, comme on vient juste de le voir, les premiers des Homo erectus faisaient bel et bien partie de l’Oldowayen (Gomboré 1 à Melka Kunturé, par exemple), tandis que les demiers des bifaces étaient bel et bien fabriqués par des Homo sapiens (Garba III à Melka Kunturé, par exemple).
      En ce qui concerne le pourquoi, que nos disciplines sont tout à fait en mesure d’aborder contrairement à ce qui est frileusement dit parfois, il convient de différencier la raison pour laquelle les hommes fabriquent des outils, de plus en plus d’outils, des outils de plus en plus variés, de la raison pour laquelle un type d’Homme se met à fabriquer un certain type d’outils.
     C’est une évidence de dire que le corps redressé libérant en partie, puis complètement, les mains de la locomotion, ces extrémités des membres antérieurs au premier rayon opposable ont pu se saisir d’objets : le développement du système nerveux central aidant, un beau jour, un Australopithèque a délibérément (ou par accident) changé la forme de ces objets pour les rendre plus efficaces pour accomplir les tâches auxquelles il les destinait ; et à partir de ce moment-là, Préhumains puis Hommes n’ont plus cessé d’agir sur le monde et de le transformer à leur profit. Et l’échange permanent cerveau, main, c’est-à-dire outils, et langage, c’est-à-dire société, n’a plus cessé de se faire, multipliant et diversifiant de manière autocatalytique et amplifiée les outils qui se sont conservés pour notre réflexion.
     Les études de micro-usure des parties utilisées des outils ont permis quant à elles de répondre de mieux en mieux à l’autre pourquoi, passant de simples classifications construites sur les formes à des rangements solidement basés sur les fonctions ; grâce aux nombreuses expérimentations et à leurs examens au microscope optique ou même plus magnifiant, les cicatrices de la taille de la viande, de la peau, des cuirs, de l’os, du bois (de renne ou d’arbre), des plantes, mais aussi les polissages, les stries, les émoussés, les écaillures se sont en effet inscrits de telle manière dans l’outil que leur lecture a été celle des diverses activités évidemment croissantes des Hommes. Pour la première fois par exemple, on a pu dire à coup sûr qu’un grattoir avait gratté ou qu’un racloir avait raclé (ou pas) !
wikindx 6.2.0 ©2003-2020 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: American Psychological Association (APA) | Database queries: 24 | DB execution: 0.01781 secs | Script execution: 0.12109 secs