Bibliographie générale

List Resources

Displaying 1 - 1 of 1 (Bibliography: WIKINDX Master Bibliography)
Order by:

Ascending
Descending
Use all checked: 
Use all displayed: 
Use all in list: 
Bonnard, A. (1963). Civilisation grecque: De l’iliade au parthénon. Paris: Union générale d’éditions.  
Last edited by: Dominique Meeùs 2012-07-13 15:07:03 Pop. 0%
      Les improvisateurs grecs, prédécesseurs d’Homère, récitaient d’abord leurs poèmes, par fragments, dans des maisons seigneuriales. Ces seigneurs n’étaient plus les chefs pillards de l’époque de Mycènes, c’étaient surtout de gros propriétaires ruraux qui se plaisaient à entendre célébrer les exploits guerriers du temps passé. Vient un moment où apparaissent dans le monde grec les premiers marchands. C’est dans les villes d’Ionie en Asie mineure, juste au sud du pays éolien, à Milet, Smyrne, et autres ports. Homère vit au 8e siècle dans l’une de ces villes de la côte ionienne, sans que nous puissions préciser laquelle. C’est l’époque où va se déclencher la lutte des classes avec une violence subite, comme peut-être à aucun autre moment de l’histoire. Dans cette lutte le peuple misérable qui n’a point de terres ou rien que des terres médiocres, conduit par la classe des marchands, va tenter d’arracher aux nobles propriétaires le privilège presque exclusif qu’ils se sont arrogé sur le sol. Du même coup ils arrachent à la classe possédante sa culture, se l’approprient et en façonnent les premiers chefs-d’œuvre du peuple grec.
     De récents travaux savants ont suggéré que la naissance de l’Iliade, au 8e siècle en Ionie, se place au moment où la poésie improvisée et encore flottante se fixe en une œuvre d’art écrite et élaborée. L’apparition de la première épopée, et la plus belle de l’héritage humain, est liée à la naissance de cette classe nouvelle de bourgeois commerçants. Ce sont des commerçants qui diffusent soudain l’usage ancien mais très peu répandu de l’écriture. Un poète ionien — un poète de génie que la tradition nomme Homère — amène au niveau de l’œuvre d’art une partie choisie par lui de la matière traditionnelle épique improvisée. Il compose et il écrit enfin, sur papyrus, notre Iliade.
     C’est dire que la classe bourgeoise donne valeur artistique, donne forme à une culture poétique jusque-là informe. Du même coup cette culture poétique est mise par elle, dans des récitations publiques, au service de toute la cité, au service du peuple.
      La dernière des expéditions guerrières ces princes achéens, entraînant leurs nombreux vassaux, fut la non légendaire mais historique guerre de Troie. La cité de Troie-Ilion, qui était aussi une cité hellénique, située à une faible distance des Dardanelles, s’était enrichie en prélevant des droits sur les marchands qui, pour passer en mer Noire, empruntaient la voie de terre, le long du détroit, afin d’en éviter les courants, portant sur leurs épaules bateaux et marchandises. Les Troyens les rançonnaient amplement au passage. Ces pillards furent pillés à leur tour. Ilion fut prise et incendiée après un long siège au début du 12e siècle (vers 1180). Des légendes nombreuses, fort belles d’ailleurs, masquaient les raisons véritables, qui étaient raisons économiques, non héroïques, de cette rivalité de détrousseurs. L’Iliade en rapporte quelques-unes. Les archéologues qui ont fouillé Troie, au siècle dernier, ont retrouvé, dans les restes d’une ville qui porte des traces d’incendie et que la terre d’une colline recouvrait depuis plus de trois mille ans, des objets de la même époque que ceux qu’ils trouvèrent à Mycènes. Les voleurs n’échappent pas aux patientes enquêtes des archéologues-policiers.
wikindx 6.2.0 ©2003-2020 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: American Psychological Association (APA) | Database queries: 24 | DB execution: 0.00683 secs | Script execution: 0.08061 secs