Bibliographie générale

List Resources

Displaying 1 - 2 of 2 (Bibliography: WIKINDX Master Bibliography)
Order by:

Ascending
Descending
Use all checked: 
Use all displayed: 
Use all in list: 
Delcourt, M. (1943). Images de grèce. Bruxelles: Éditions Libris.  
Added by: Dominique Meeùs 2012-10-03 18:01:28 Pop. 0%
      Les Hellènes n’ont jamais conçu le groupement politique sous la forme du royaume. Ils ont même perdu le nom indo-européen du roi qui se retrouve en sanscrit, en latin, en celtique, en germanique. Lorsqu’ils voulurent rendre en grec cette idée qui, au cours de leurs migrations, leur était devenue étrangère, ils empruntèrent le mot basileus à un des idiomes de la Méditerranée, probablement au crétois.
Mireaux, É. (1954). La vie quotidienne au temps d’homère. Paris: Librairie Hachette.  
Last edited by: Dominique Meeùs 2011-05-28 20:50:49 Pop. 0%
      Comme la plupart des périodes de toute histoire, cet âge est une époque de transition. […]
     Politiquement, elle commence au moment où disparaissent les anciennes royautés d’allure religieuse et patriarcale. À Athènes, la dynastie des Médontides s’efface au cours du premier quart du 8e siècle. Peu après, c’est le tour des dynastes de Corinthe. Vers le même temps, les Néléides subissent le même sort à Milet, les descendants du fondateur Proclès à Samos. Dans nombre de cités, la même révolution s’accomplit, le plus souvent, semble-t-il, dans des formes pacifiques, les descendants des vieilles dynasties conservant en maints endroits une prééminence religieuse et honorifique, dont la dignité du roi Alcinoos dans la ville des Phéaciens nous donne une assez bonne image.
     Vers la fin du 8e siècle, un peu partout, au moins dans la majorité des cités maritimes, les grandes familles aristocratiques se sont emparées du pouvoir. Il en est ainsi notamment tout le long de la côte d’Asie, à Mytilène, Chios, Éphèse, Samos et Milet. En Grèce continentale, Athènes, Érétrie, Mégare, Corinthe, Sicyône, Chalcis sont également gouvernées par des minorités d’aristocrates.
     Cette transformation politique se double d’un profond bouleversement économique. Les nouveaux maîtres, obéissant à l’appel de la mer omniprésente, retrouvent la vocation des thalassocrates crétois, des navigateurs achéens qui sillonnèrent la Méditerranée au cours du deuxième millénaire avant Jésus-Christ jusqu’à l’arrivée des rudes terriens de l’invasion dorienne.
     Les 8e et 7e siècles, ceux de l’ « âge homérique », nous font assister en effet à un irrésistible mouvement d’expansion maritime, commerciale et coloniale de l’hellénisme. Vers l’ouest, jusqu’en Campanie, les Grecs jalonnent de leurs fondations les côtes de l’Italie méridionale et de la Sicile. Vers le nord-est, ils ceinturent le Pont-Euxin de leurs comptoirs. Ils abordent en Afrique, à Cyrène, s’installent à demeure dans leurs concessions du delta du Nil. Nous avons nous-même essayé de montrer comment cette révolution économique, en ouvrant des horizons nouveaux, en éveillant des curiosités et des préoccupations inédites, avait pu et dû, sur le plan intellectuel et moral, créer le milieu propice à l’évolution de la poésie traditionnelle des hymnes religieux et mythologiques vers l’épopée héroïque et humaine, susciter un Homère.
     Transformation morale qui se double bientôt d’une transformation sociale. Le patriciat des grands propriétaires qui détient le pouvoir se mue progressivement en une oligarchie d’industriels et d’armateurs, en une aristocratie de la richesse. Une réaction se dessine. Les classes populaires opprimées et parfois dépossédées s’agitent. Elles trouvent des défenseurs au sein même de ces grandes familles que divisent les ambitions personnelles. Les premières tyrannies apparaissent à Sicyône, à Corinthe, à Mégare, vers le milieu du 7e siècle.
     La démocratie entre en scène. Une ère nouvelle s’annonce. L’âge homérique touche à sa fin.
wikindx 6.2.0 ©2003-2020 | Total resources: 1310 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: American Psychological Association (APA) | Database queries: 25 | DB execution: 0.01288 secs | Script execution: 0.04459 secs