Dominique Meeùs

Dernière modification le   

retour à la table des matièresau dossier marxisme

741.
L’expérience historique de la lutte contre les forces les plus à droite dans le front

L’objectif de tous les fronts est de rassembler le plus de forces possible dans la lutte contre l’ennemi principal ou les ennemis principaux. L’histoire est particulièrement riche en expériences de travail de front. L’une des plus riches est celle du Parti communiste chinois (PCC) dans sa lutte contre l’occupant japonais et pour la démocratie populaire. À partir d’une analyse de classe, le PCC avait décidé qu’une alliance était objectivement possible avec la bourgeoisie nationale, représentée par Tchiang Kaï-chek et son Kuomintang. Le Kuomintang était dirigé par des anticommunistes acharnés qui tenaient plus à cœur la lutte contre le communisme que celle contre l’envahisseur japonais. Mao Tsé-toung a forcé le Kuomintang au front uni avec le PCC, malgré de multiples confrontations armées. Cette politique de front uni de principe a permis d’unir le plus grand nombre possible de forces dans la lutte contre le Japon et d’isoler les forces anticommunistes à l’intérieur du front.

Bien que l’ennemi principal et la situation objective soient totalement différents, il existe une analogie avec la position des dirigeants syndicaux de droite dans le front. Lorsque des syndicalistes de combat soumettent à la critique des activités anti-ouvrières des dirigeants syndicaux de droite, il doit être évident qu’ils le font dans le but de consolider la force et l’unité du syndicat. Il ressort de notre analyse que même des dirigeants syndicaux de droite ne peuvent pas être placés sur le même pied que le patronat, qu’il faut distinguer entre la base et le sommet, entre les forces de gauche et de droite au sommet. Ces contradictions sont importantes et elles doivent inciter à viser surtout la fraction la plus à droite en laissant toujours la porte ouverte à une éventuelle évolution. Il est aussi de la plus grande importance de toujours formuler une alternative dans la critique des forces de droite afin de développer une critique positive qui offre une perspective aux travailleurs.