Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Valeur de la force de travail

Concrètement, la production, ou reproduction1, de la force de travail, ce n’est pas seulement remplacer les calories dépensées au moment du travail ni seulement un lit pour dormir la nuit (et un toit par-dessus) et revenir plus ou moins reposé le lendemain ; il a d’abord fallu que le travailleur ou la travailleuse naissent et il faudra qu’un jour ils soient remplacés. La reproduction de la force de travail, c’est donc très large. Cela englobe tous les aspects de la vie des travailleurs et des ménages de travailleurs : se nourrir (et pour cela préparer les repas, puis faire la vaisselle…), se vêtir et se loger, faire des enfants et les élever, les nourrir

La valeur de la force de travail, c’est la somme des valeurs des marchandises qui interviennent comme moyens d’existence dans la reproduction de la force de travail. Ce qu’on considère comme faisant partie de cette reproduction, et donc la valeur de la force de travail, comporte un aspect historique. Ce n’est pas le minimum vital. (Ce ne peut être, sauf exception temporaire, moins que minimum vital, sinon la force de travail n’est pas reproduite2.) Cela dépend de la tradition, du niveau de civilisation, du rapport de force dans la lutte des classes entre capital et travail, à un moment donné dans une région donnée3. (Capital I, 1983:191-193, Capital I, 2016:167-168.)

Au-delà du minimum vital, la reproduction de la force de travail englobe aussi les loisirs. Bien sûr, chanter une chanson est gratuit, mais cela même dépend de l’alimentation, de la santé…

Notes
1.
Le capitalisme s’autoreproduit. (Marx, Capital, Livre 1, chapitre 21, entre autres.) Toute production intervient dans cette reproduction, soit en reproduisant le capital, soit en reproduisant les gens avec leurs rapports sociaux. La différence n’est que de point de vue. Le mot production met en avant la transformation d’une chose en une autre. La reproduction se dit du point de vue du cycle global. Ainsi toute production est reproduction. La dignité du mot reproduction n’est pas réservée à certaines marchandises qui seraient plus nobles, plus fondamentales, plus reproductives, que sais-je, comme la force de travail.
2.
Ç’a été sans doute le cas dans la première moitié du 19siècle. C’était possible alors parce que réservoir que constituaient les campagnes anglaises et, plus encore, l’Irlande palliait le défaut de reproduction.
3.
Ce peut être un pays (Marx dit pays), mais peut-être moins, parce que les régions d’un pays peuvent connaître un développement inégal. La différence entre nord et sud de l’Italie est bien connue.
4.
Dans des familles dont l’homme est le seul gagne-pain à un niveau de pauvreté où l’alimentation est minimale, il est arrivé et il arrive sans doute encore qu’on privilégie l’homme, par exemple en lui réservant l’unique morceau de viande (quand il y en a). (C’est quelque chose que j’ai lu quelque part sans noter où.) Mais ici, je suis dans l’hypothèse où l’homme et la femme travaillent.
5.
On a parfois écrit que les capitalistes employaient des femmes parce que la valeur de leur force de travail était moindre. Il me semble qu’il faut écrire qu’ils employaient des femmes parce leur salaire était inférieur ; autrement dit, qu’ils pouvaient les payer bien en dessous de la valeur de leur force de travail. Ce qui est trompeur, c’est l’effet du dimorphisme sexuel sur la valeur d’usage, pour certains usages. On peut juger qu’une femme « vaut » objectivement moins pour un travail de force, mais c’est en valeur d’usage. Or la valeur, c’est le travail socialement nécessaire incorporé dans la production de la marchandise (ici la production de la force de travail) ; ce n’est pas déterminé par la valeur d’usage.
6.
Et en plus, bien sûr aussi, un capitaliste (au masculin) qui achète la force de travail d’un ouvrier (au masculin). On accuse parfois Marx (injustement) de supposer que le vrai ouvrier ne peut être qu’un homme et que son épouse est donc, par essence, ménagère (même si, par accident, elle travaille à l’usine). Marx n’est pas responsable du sexisme de la langue (en allemand, comme dans les autres langues européennes). Exposant les idées de Marx, Ernest Mandel a le malheur d’écrire de même au masculin « the way men labor » et c’est là le point de départ de Margaret Benston dans sa théorie (en Benston 1969) que les femmes forment une classe distincte.
7.
Dans la littérature moderne, on dit souvent péréquation du taux de profit.