Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Chapitre 6. Philosophie de la nature : cosmogonie, physique, chimie

Up: Première partie. Philosophie Previous: Chapitre 4. Le schème de l’univers Next: Chapitre 7. Philosophie de la nature : le monde organique
P. 89 et suivantes.

Kant introduit une dimension historique dans la nature avec l’hypothèse des nébuleuses de gaz. Engels développe ce point annoncé déjà dans au chapitre 1 de l’Introduction.

Curieusement, cette théorie de Kant sur la formation des corps célestes est mise en question dans une note de l’édition de 1968 de la dialectique de la nature, page 35. Cela fait suite à une conférence de décembre 1948 à Léningrad sur les « questions idéologiques » en astronomie. On fait allusion à cette conférence dans Helge Kragh, The Universe, the Cold War, and Dialectical Materialism et dans Bronshten & McCutcheon, V. T. Ter-Oganezov, Ideologist of Soviet Astronomy.

La phrase qu’Engels souligne est citée (par personne interposée) par Lénine à la deuxième page du chapitre 5 de Matérialisme et empiriocriticisme. Engels développe cette idée dans la Dialectique de la nature à l’article sur Les formes fondamentales du mouvement. Aristote disait déjà que « la nature… c’est l’essence des êtres qui ont, en eux-mêmes…, le principe de leur mouvement » (d-meeus.be/wikindx/index.php?action=resource_RESOURCEVIEW_CORE&id=201).

Critiquant Dühring :

Il me semble ne pas solliciter l’esprit ou la lettre de ce que Engels écrit en le paraphrasant en termes modernes comme suit : pour considérer un corps comme immobile dans l’absolu, il faut le considérer par rapport à un repère local (par exemple la Terre) dans lequel il serait au repos, et prétendre que ce repère particulier est le repère fixe absolu, le repère privilégié d’un espace absolu. Engels considère qu’un corps essentiellement immobile — et donc aussi un repère ou un espace absolus — est une « imagination délirante » (et il souligne l’expression, les guillemets sont de lui). Autrement dit, il affirme ici la relativité générale (de l’espace, il ne soulève pas la question du temps) et il l’exprime très simplement.

Up: Première partie. Philosophie Previous: Chapitre 4. Le schème de l’univers Next: Chapitre 7. Philosophie de la nature : le monde organique