Dominique Meeùs
Dernière modification le  
retour à la page de départ

Matériaux divers

Le Petit Livre rouge des Femmes a été publié en 1972 aux Éditions Vie Ouvrière, auxquelles succèdent les Éditions Couleur livres. La version digitale que j’ai réalisée est publiée ici avec l’accord de l’éditeur, mais ce livre n’est pas dans le domaine public.

Le petit livre rouge des femmes, couverture

Trésor :
version digitale de la fameuse brochure de 1972 (52 pages en 21,5 × 27,5 cm, 40 francs belges), *,
Le Petit Livre rouge des Femmes.
C’est en PDF, mais avec le texte dedans. (On peut copier une phrase ou un alinéa si on veut citer. J’ai cherché un compromis raisonnable entre la qualité du texte et de l’image, d’une part, et d’autre part le poids du fichier (16 Mo).)

[*] Basé sur un travail collectif de réflexion et de rédaction, Le Petit Livre rouge des Femmes est une réalisation de Marie Denis avec Jeanne Vercheval et Suzanne Van Rokeghem. Sur cette aventure mémorable, il y a un chapitre du Féminisme est dans la rue : Belgique 1970-75 et un long passage aussi dans Claudine Marissal et Eliane Gubin, Jeanne Vercheval : Un engagement social et féministe, Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, Bruxelles, 2011. Plusieurs gros tirages du Petit Livre rouge des Femmes ont été vite épuisés (« quinze mille exemplaires vendus en quelques mois »).

On trouve la version en néerlandais, Het rode boekje van de vrouw(en) en ligne en PDF, mais sans OCR sur le site d’Atria (Kennisinstituut voor Emancipatie en Vrouwengeschiedenis, Amsterdam).

Voyelles no 32, couverture

Nouveau :
(en construction)
la collection complète du magazine Voyelles.
C’est en PDF, mais avec le texte dedans. On peut copier une phrase ou un alinéa si on veut citer. (Ce n’est qu’un début, mais je continue le combat de tout scanner quand j’en trouve le temps, au milieu de tout le reste.)

Nouveau :
(en construction)
les contributions de Marie Denis au magazine Voyelles.
(Ce n’est qu’un début, mais je continue à récupérer les textes au fur et à mesure que je digitalise les numéros de Voyelles.)

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.
On peut lire le livre, le partager, le diffuser — bravo, mais en conservant la mention des autrices et leur propriété intellectuelle : on ne peut pas s’approprier le contenu (on peut le citer) ; on ne peut pas le plagier, le modifier. On ne peut pas revendre le livre.

Le féminisme est dans la rue, couverture

Important :
le livre de Marie Denis et Suzanne Van Rokeghem,
Le féminisme est dans la rue : Belgique 1970-75 Creative Commons License, en pages web.
Ce livre essentiel sur l’histoire de la deuxième vague du féminisme en Belgique est maintenant en lecture libre*. Je vous en propose aussi au téléchargement une copie au format PDF ainsi qu’une copie au format EPUB.

J’en ai édité en traitement de texte une version soignée que j’ai transformée en TEI pour en tirer les pages HTML. (Si ça vous chante, vous pouvez en télécharger la source en XML.) De là aussi j’ai tiré les PDF et EPUB.

[*] Voulant mettre ce livre important à la disposition de toutes et de tous, Suzanne Van Rokegem et les héritiers de Marie Denis ont obtenu de l’éditeur qu’il leur abandonne les droits. (À l’origine aux éditions POL-HIS, Politique & Histoire, Bruxelles, 1992, ISBN : 2-87311-009-0.)

Film Sophie U-matic

Film
Dis-moi Marie de Sophie Kotányi, production Marisa Films et C.B.A., Bruxelles, 1985, 29 minutes, couleur. Fiche IMDB.
Ça fait 2 Go, un peu beaucoup pour l’Internet et l’e-mail. Me contacter (adresse dans le bandeau ci-dessus).

Bibliographie

En général, ressources diverses sur les femmes et le féminisme. Voir aussi les entrées « femme » et « féminisme » dans l’index de ma bibliographie récente en TEI ou le mot-clef « féminisme » dans une bibliographie plus ancienne.

Souvenir

Georges Vercheval, Bourdiguet 1972

Pierre Meeùs, Jean Meeùs, Véronique Vercheval

Françoise Collin, Laurent Vercheval, Albert Meeùs

Marie Denis, Jeanne Vercheval, Éliane Boucquey

(Georges Vercheval est de l’autre côté de l’appareil)

Georges Vercheval, Bourdiguet, 1972

Retour en haut de la page