retour à la table des matières — à l’index

Femmes et politique

L’égalité politique était acquise sur le papier dès 1948. Près d’un demi-siècle plus tard, la situation dans les assemblées est si peu brillante que l’idée de quota, d’un nombre minimum de femmes sur les listes, s’impose progressivement.

Sur le plan politique, il faut aussi rappeler le coup de pouce donné par le PFU, et par le féminisme en général, aux femmes des différents partis. Elles le reconnaissent volontiers : « Les féministes nous ont aidées à nous imposer. Les hommes se sont aperçus qu’il existait une opinion publique féminine et ont commencé à en tenir compte ! »

En retour, on peut dire que les femmes politiques actuelles sont en général plus conscientes de la dimension collective du combat à mener pour s’affirmer sur ce plan et plus soucieuses de la cause des femmes2.

Notes
2.
Cela se traduit notamment, au niveau des partis, par la création de commissions féminines (le groupe Vrouw en maatschappij est créé au CVP dès 1973) et, au niveau du Parlement, par des tentatives de concertation entre élues des différents partis.