retour à la table des matièresà l’index alphabétiqueau dossier Voyelles

livres,
Roman

C’est autre chose
ou je vais m’y mettre

Voyelles, no 8, avril 80, page 12

Je ne lis pas les policiers. C’est un plaisir que je ne parviens pas à goûter.

— Essaie ceci, me dit-il, c’est autre chose. Oui, c’est autre chose. Absolument fascinant. Affolant et tellement vrai, tellement possible. Ces choses-là ne se font pas : première de dix nouvelles, elle donne son titre au volume. Non, ça ne se fait pas si vous êtes un homme d’inviter un petit garçon à vous accompagner dans sa voiture… ça ne se fait pas de coucher avec une femme quand votre fiancée est en vacances… et pas non plus de donner une dose trop forte à votre propre mère. Mais si vous lisez comment tout ça s’est passé, les choses sont absolument claires malgré leur apparence mystérieuse, et plausibles : vous l’auriez fait vous-même !

Vous avez d’autant plus le sentiment d’un univers familier que les dialogues sont les plus naturels du monde, les gens ont des petites manies de langage pareilles à celles de toutes le mères parlant à leur fille et des manies d’employés, habitants de toutes les grandes villes…

Nous sommes à Londres et l’auteur est anglaise. Il paraît que pour les vrais policiers, aussi, il n’y a qu’elles. Je vais m’y mettre.

M.D.

Ruth Rendell, Ces choses-là ne se font pas, collection Le masque, 1979.