Le temps qu’il fait à Bruxelles   Le temps de Bruxelles :

Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Bibliographie : table des matières, index des notions — Retour à la page personnelle
Auteurs : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,
Auteur-œuvres : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,

Barbara Taylor, « Lords of Creation », 1991

Barbara Taylor, Lords of Creation  : Marxism, feminism and ‘utopian’ socialism , in Gunew 1991, p. 360-365.

L’autrice fait remarquer que tenants d’Owen, parce qu’ils étaient humanistes, utopistes, avaient plus de liberté dans le choix de leurs objectifs. Ils avaient mis en bonne place l’émancipation des femmes comme un idéal en soi et ont devrait mieux leur en reconnaître le mérite. (P. 360.)

Les marxistes veulent avec raison articuler les objectifs les uns aux autres, définir des priorités, unir les luttes. Il veulent le faire en tenant compte des liens de la superstructure avec la base du mode de production. C’est plus exigeant. Les droits des femmes en ont parfois fait les frais dans le mouvement socialiste. Taylor cite Clara Zetkin en 1896, déclarant : « It is not women’s petty interests of the moment that we should put in the foreground, our task must be to enroll the modern proletarian woman in the classe struggle1. » (Je considère que la solution n’est pas de renoncer au matérialisme historique, mais d’admettre qu’un phénomène comme le patriarcat dans la superstructure du capitalisme est un héritage du passé, pas une émanation spécifique de la base capitaliste.)

Notes
1.
Barbara Taylor donne ça sans référence (dans cette version de l’article), mais je trouve en marxists.org que cela vient de (titre traduit en anglais) « Only with the proletarian woman will socialism be victorious! Speech to the Gotha Congress [etc.] », dans Ausgewählte Reden und Schriften, vol. I, Berlin, Dietz, 1957.