Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Bibliographie : table des matières, index des notions — Retour à la page personnelle
Auteurs : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,
Auteur-œuvres : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z,

Juliet Mitchell, Women’s Estate, 2015

Juliet Mitchell, Women’s Estate, Verso Books, 2015, 192 pages, ISBN : 978-1-78168-762-8.
Réédition de Mitchell 1971. Cela semble un facsimilé. Il se peut donc que la pagination de 2015 soit exactement celle de 1971.
Je l’ai lu en 2013 dans la traduction française de 1974. J’ai noté là certaines choses aussi.
9Acknowledgements11Preface

Elle pose (p. 14, in fine) la question de savoir si les plus opprimés sont pour autant les plus révolutionnaires : « the feminist concept of women as the most fundamentally oppressed people and hence potentially the most revolutionary… ».

Part One. The Women’s Liberation Movement191. The Background of the Sixties19Women’s Liberation and Previous Feminist Struggles20Radicalism in the Sixties

Elle souligne (p. 20 et suivantes) la spécificité des années soixante avec les luttes des noirs, des étudiants et plus généralement des jeunes. Il y a alors, entre autres, l’opposition à la guerre du Vietnam. C’est dans ce climat que nait le mouvement des femmes.

22The Black Movement24Students26Hippies and the Politics of Youth

Most Hippy groups transcend the capitalist socio-economic order only by inhabiting its more ethereal and timeless realms, ultimately by exploring its most pervasive sell — religion. Opium is the religion of these…

P. 27
28The Shared Background

Elle cite (p. 29-30) un passage des Grundrisse… de Marx sur le remplacement des hommes par les machines et elle prend à ce propos l’exemple des ordinateurs, ce qui est très avancé pour son temps. Elle partage sans doute les illusions de l’époque sur la fin du travail de production directe (ça me fait penser à André Gorz, mais Juliet Mitchell a ici dix ans d’avance sur lui), mais il est juste que la destinée des étudiants de l’enseignement supérieur changeait. Le diplôme qui n’était que l’étiquette marquant une certaine élite (elle en parle p. 25 pour les étudiant en Lettres) devient une formation des travailleurs dont le capitalisme a besoin, un prolétariat formé dans l’enseignement supérieur.

30The Contradictions of Consumer Consciousness31Contradictions within the Ideological Institutions Themselves33Class and Culture

Elle note (p. 33) que les classes définies par la base économique se retrouvent dans la superstructure. Cependant, il n’y a pas (p. 33-34) de « middle-class-culture » (seulement des manières et des habitudes) parce que c’est tout simplement la culture dominante.

35Background to the Women’s Liberation Movement36Women and education402. The Women’s Liberation Movement40Discriminations Against Women: Preconditions of the Movement43The Organization of the Movement

Parce qu’en Belgique, le début de la seconde vague, c’est plutôt 1970, j’ai été frappé par le caractère relativement précoce de la seconde vague aux État-Unis et au Canada et j’ai eu tendance à penser, un peu schématiquement, que c’était un mouvement nord-américain déteignant ensuite sur l’Europe. Mais il est sans doute plus juste de dire qu’elle est née simultanément ou presque, sans doute pour des raisons semblables, de manière indépendante dans plusieurs pays.

43England

The first whisperings of the Women’s Liberation Movement in England were late in 1967 ; by 1968 it was a named and organised movement.

45Holland

Pour les Pays-Bas (Holland, sic), Juliet Mitchell ne donne pas de date, mais mentionne le groupe Dolle Mina. (Ce groupe est de fin 1969.)

46Sweden48France

Elle mentionne un petit groupe à Paris fin 1968, mais groupe théorique marxiste confidentiel. Ce n’est qu’en 1970 que le groupe se manifeste à Vincennes, où il est accueilli par les mâles « progressistes » par un torrent de quolibets machistes des plus plats. (Voir p. 86.)

49The U.S.A.

Un préliminaire de la seconde vague, c’est la publication du livre The Feminine Mystique de Betty Friedan en 1963, qui conduit à la fondation en 1966 de l’organisation féministe réformiste NOW. Juliet Mitchell souligne la difficulté de décrire la seconde vague aux États-Unis à cause de la multiplicité de petits groupes. Pour ceux-la, du coup, elle ne donne pas de date. (Cependant, l’article de Margaret Benston (Benston 1969) est réputé avoir circulé dans une bonne partie du continent deux ans avant, sans doute entre petits groupes et pas seulement entre personnes. Les nombreux petits groupes dont parle Juliet Mitchell existaient donc déjà en 1967 au moins et sans doute avant.)

54The Campaigns, Organization and Concepts of Women’s Liberation — So Far55Campaigns ans Their Implications56Principles of Organization56(1) Why just Women?58(2) Domination versus Collectivity59(3) The Small Group60Concepts of Women’s Liberation61(1) Consciousness-Raising

Elle se réfère (p. 62) à des pratiques de « speaking bitterness » en Chine. Ça me dit quelque chose (j’ai visité la Chine l’été 1967 et l’été 1970) ; il faut que je recherche.

63(2) Male Chauvinism and Male Supremacy

Les notions de male chauvinism ou de male supremacy sont importantes parce qu’elles font prendre concsience de l’insuffisance d’explications économistes. Les hommes se considèrent comme supérieurs en vertu d’une sorte de statut.

64(3) Sexism and ‘Patriarchy’

Le sexisme est une variante plus moderne de male chauvinism, mais couvrant plutôt le phénomène social, tandis que male chauvinism serait plus individuel. Le patriarcat est un système qui confère à un homme, le patriarche, autorité sur un certain groupe dont il est en quelque sorte le pater familias. C’est Kate Millett, dans Sexual Politics (Millett 1970), qui l’a popularisé dans son acception moderne de société qui confère aux hommes un statut plus élevé.

65(4) Feminism673. The Politics of Women’s Liberation: 1754. The Politics of Women’s Liberation: 2Part Two. The Oppression of Women995. The Position of Women: 11236. The Position of Women: 21447. The Position of Women: 31528. The Ideology of the Family1599. Psychoanalysis and the Family17310. Out From Under…