Le temps qu’il fait à Bruxelles   Le temps de Bruxelles :

Dominique Meeùs
Dernière modification le   
Notes de lecture : table des matières, index — Retour au dossier marxisme

Population, crime and pauperism

Karl Marx, « Population, crime and pauperism », New-York Daily Tribune, no 5741 du 16 septembre 1859.

Es muß doch etwas faul sein im Innersten eines Gesellschaftssystems, das seinen Reichtum vermehrt, ohne sein Elend zu verringern, und in dem die Verbrechen sogar rascher zunehmen als seine Bevölkerungszahl.

Il doit y avoir quelque chose de pourri au cœur même d’un système social qui augmente sa richesse sans diminuer sa misère, et augmente en crimes plus vite encore qu’en population.

Er moet iets rot zijn in de diepste kern van een samenleving die groeit in rijkdom zonder de armoede te laten afnemen […].

There must be something rotten in the very core of a social system which increases its wealth without diminishing its misery, and increases in crimes even more rapidly than in numbers.

« Bevölkerung, Verbrechen und Pauperismus » (Aus dem Englischen), MEW, Band. 13, S. 492 Ma traduction de l’anglais. Ma modification de l’exergue de Proloog: Londen 1851 dans Gabriel 20121. MECW 16:489
1.
Dans Love and Capital, Mary Gabriel cite « There must be something rotten in the very core of a social system which increases its wealth without diminishing its misery », avec la référence. Pour Liefde en Kapitaal, le traducteur traduit en néerlandais : « Een samenleving die groeit in rijkdom zonder de armoede te laten afnemen moet verrot zijn tot in de diepste kern […]. » En inversant la phrase, il perd l’accent shakespearien. En outre la référence a disparu dans l’édition en néerlandais.

Écrivant en anglais, il doit faire écho à la phrase « Something is rotten in the state of Denmark » de Marcellus s’adressant à Horatio dans Hamlet de Shakespeare, acte 1, scène 4.

Dominique Meeùs . Date: 1999-2018